Le Massif des Vosges constitue un véritable poumon vert naturel au sein d’une région densément peuplée. Il offre de nombreuses possibilités d’évasion pour la journée ou pour plusieurs jours.

La richesse du terroir, la qualité des productions locales et une très grande tradition culinaire permettent au Massif des Vosges de proposer des mets succulents élaborés selon des recettes plus que séculaires. Les fermes-auberges tiennent une place prépondérante dans ce domaine.

Autrefois, et au moins depuis le IXème siècle, certains paysans des vallées montaient leurs troupeaux dans les fermes d’estives posées sur les hautes chaumes des crêtes vosgiennes pour y trouver pâtures vierges aux herbes parfumées

Outre leurs spécialités culinaires, lorsqu’on évoque les fermes-auberges, on ne peut s’empêcher de parler des traditions : la race vosgienne, la transhumance, le marcaire.

L’Association des Fermes-Auberges du Haut-Rhin est une association à but non lucratif qui a été créée en 1971 à l’initiative des fermiers-aubergistes eux-mêmes, notamment par un petit noyau issu du massif du Petit-Ballon, sous l’impulsion de la Chambre d’Agriculture. Elle a été fondée sur le principe de la double activité, agricole et touristique, donnant naissance à un nouveau concept agro-touristique.

Aujourd’hui elle fédère 43 établissements dont quatre en instance d’agrément.

Les fermiers-aubergistes, successeurs des marcaires et garants de leurs traditions et de leur savoir-faire, continuent à entretenir les espaces verts et ouverts des Hautes-Vosges ; à assurer une présence humaine en montagne ; à exercer une activité pastorale, touristique et économique en altitude et à accueillir les clients, touristes et visiteurs en toute simplicité et convivialité dans un cadre montagnard et rural.